Un bel exemple de mise en valeur

La procédure de reprise de concessions à l'état d'abandon permet à nos services municipaux de limiter la saturation des sites funéraires en libérant quelques emplacements. Mais qu'en est-il des tombes présentant un intérêt patrimonial pour la commune

Publié par la rédaction du site · Publié le 09 nov. 2011

Un bel exemple de mise en valeur

C'est la question que s'est posée une habitante seinomarine quand elle a découvert que la sépulture de l'écrivain Edmond Spalikowski, auteur régional célèbre, était concernée par une procédure de reprise au cimetière de Clères (76), et donc, à l'issue de celle-ci, menacée de relevage physique et de disparition.

Petite-nièce de Camille-Robert Désert, écrivain normand et grand ami du défunt, cette habitante d'Hautot-Saint-Sulpice s'est vue rassurée par Madame le Maire de Clères. Cette dernière affirmant que la tombe, qui ne présente aucune dangerosité pour le grand public d'ailleurs, sera mise en valeur pour le patrimoine communal au même titre que son château et son parc, 'parce qu'Edmond Spalikowski mérite qu'on lui rende hommage', selon les dires de Madame le Maire.

Source: le Courrier Cauchois, édition du vendredi 9 septembre 2011 selon l'article de G. Annetta.

Photographie : rouen-histoire.com