FR EN
Cimetières de France >> Actualités >> Le caveau est trop petit pour accueillir la défunte, la famille trouve la solution

Le caveau est trop petit pour accueillir la défunte, la famille trouve la solution

publié le 28-03-2019 | Faits divers

Retour sur ce surprenant fait divers.

Une habitante de Lorraine décédée à l’âge de 98 ans, n’a pu être inhumée dans le caveau familial car son cercueil était trop grand. Depuis un mois, sa famille a cherché une solution.

Tout a commencé le lundi 18 février 2019. Ce jour-là est prévu l'inhumation de la défunte, décédée quelques jours plus tôt à l’âge de 98 ans. À l’issue de la cérémonie religieuse, tout le monde se retrouve dans l’ancien cimetière communals, devant le caveau familial. Un monument construit il y a des lustres et où plusieurs générations sont déjà inhumées.

Mais cette fois, les choses ne vont pas se dérouler normalement. « Les employés des pompes funèbres n’ont pas réussi à faire rentrer le cercueil. Ils ont tout essayé. Ils l’ont penché dans tous les sens. Vers l’avant. Vers l’arrière. Mais cela n’est jamais passé », raconte un membre de la famille.

Le cercueil est, en fait, trop grand. D’une dizaine de centimètres.

Mais pour la marbrerie chargée de l’inhumation, ce n’est pas la taille du cercueil qui pose problème, mais celle du caveau, trop petit : « Votre caveau n’est malheureusement pas aux normes », a ainsi indiqué un responsable dans un courrier ultérieur. « Le cercueil est le plus petit de notre gamme et les caveaux font normalement 2,05 m à l’intérieur. Là, il fait autour d’1,80 m seulement », complète l’employée de la société.

Rouvrir le cercueil, et transférer le corps d'Andrée, 1,55 m seulement, dans un autre ? Impossible: la loi interdit de rouvrir un cercueil fermé avant un délai de 5 ans - sauf en cas d'exhumation ordonnée par la justice, par exemple.

Après la tombe provisoire, une solution a été trouvée : 'Nous sommes fatigués d'attendre', s'est lamentée la petite-fille de la défunte, lorsque l'assurance de la marbrerie a contacté la famille pour organiser une rencontre... fin mars.

Son frère s'est donc emparé d'une disqueuse, d'un burin, d'un marteau... et il a agrandi l'intérieur du caveau, avant de raboté le cercueil de sa grand-mère. Le tout lui a pris deux jours.

L'enterrement a été reprogrammé, et la famille pourra enfin faire son deuil.

 

Observations Cimatières de France : Il est essentiel pour les communes de fixer dans leur réglement de cimetière des dimensions de concessions adaptées pour que les familles puissent établir un caveau familial, à minima 2 places en superposition, répondant aux normes relatives aux cercueils disponibles sur le marché.

 

Source : bienpublic.fr