FR EN
Cimetières de France >> Actualités >> Les restes mortels d'une défunte crématisés par erreur

Les restes mortels d'une défunte crématisés par erreur

publié le 23-05-2018 | Faits divers

Retour sur ce malencontreux épisode dans un cimetière parisien.

Décédée en 2012, la défunte était enterrée dans le carré social du cimetière de Thiais à Paris. Les restes mortels de sa dépouille auraient été crématisés par erreur en mars 2017. En l'apprenant, son fils a déposé plainte contre la mairie de Paris, car la défunte était de confession juive (la crémation n'est pas un mode de sépulture reconnu par la religion juive).

'À peine un mois après la date limite, sans que personne ne me prévienne, ne m'informe… une exhumation, une crémation, une dispersion des cendres, et tout ça, en l'absence totale d'information, et j'ai découvert ça moi-même : je me rendais sur la tombe de ma mère deux fois par an, et c'est là où je me suis rendu compte qu'il n'y avait plus la plaque d'identification, que la tombe était vide', a déclaré le fils.

Après des mois de démarches pour tenter d'obtenir réparation, et une sépulture pour sa mère, le fils de la défunte a reçu une lettre d'excuses de la mairie de Paris. Cette dernière précise qu'un formulaire devrait prévenir les familles à l'avenir pour éviter ce type d'erreurs. 

 

Source : bienpublic.com.